Décès de Soumaila Cissé : réaction de la classe politique guinéenne

Soumaila Cissé, opposant malien, est décédé hier vendredi de covid-19. Il a rendu l’âme en France où il a été transféré d’urgence pour des soins. En Guinée, les réactions de la classe politique n’ont pas tardé à tomber.
Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG, pleure la perte d’un ami avec qui il partage les mêmes valeurs. Pour lui, c’est sans doute une grosse perte pour le Mali mais aussi pour la sous-région. « Je suis profondément affligé par la nouvelle du décès de mon ami et frère Soumaila Cissé, Président de l’URD et Chef de file de l’Opposition malienne, décès survenu ce matin à Paris de Covid-19. En plus des valeurs que nous partagions et qui étaient à la base de notre engagement politique, j’étais aussi lié à cet homme affable et chaleureux par une solide amitié. La disparition de ce cadre compétent est une perte énorme pour sa famille et son parti ainsi que pour le Mali et la sous région ouest-africaine pour l’intégration de laquelle il a toujours oeuvré», a posté Cellou Dalein Diallo.
Sidya Touré lui se dit choqué d’apprendre la triste nouvelle. Il se souvient de la contribution de Soumaila Cissé dans la lutte pour l’instauration de la démocratie. « Je suis choqué d’apprendre la disparition brutale de Soumaila Cissé, Président de l’URD, Chef de file de l’opposition malienne, ancien Président de la commission de l’UEMOA. Il a été une figure importante de la vie politique malienne et un acteur majeur de la lutte pour la démocratie». 
Pour le chef de la majorité au parlement, le défunt a été un modèle d’opposant. Aly Kaba souligne que Soumaila Cissé a toujours mis en avant l’intérêt supérieur de la nation.

Soumaila Cissé était âgé de 71 ans, il a été plusieurs fois ministres et candidats à la présidence. Il a été pris en otage et retenu pendant six mois par ses ravisseurs avant d’être libéré début octobre dernier.

Bhoye Bah

leave a reply