Cour d’appel de Conakry : le procureur fait des annonces


Face à la presse ce lundi, le procureur général de la cour d’appel de Conakry a annoncé le début de l’exécution des décisions de justice par les huissiers. Charles Wright a par la même occasion annoncé l’ouverture d’une information judiciaire contre deux libanais pour les fais présumés financement du terrorisme mais aussi le transfert des dossiers de Paul moussa diawara et Bayo devant la CRIEF.

Tout à commencé par une communication du président des huissiers de Guinée qui a énuméré quelques difficultés auxquelles ils sont confrontés dans l’exercice de leur fonction. Me Sory Daouda a par ailleurs souligné les avancées déjà enregistrées depuis le changement de régime intervenu le 5 septembre 2021. Le procureur général près la cour d’appel de Conakry a annoncé le démarrage   dès  le 8 mars de l’exécution des décisions de justice à Conakry qui figurent dans le ressort de la cour d’appel de Conakry.

Pour la réussite de cette opération, Charles Wright invite à une mobilisation. Il tient à  rappeler cependant  le rôle d’un huissier aux populations. « La mission d’exécution est dévolue à l’huissier de justice. Toute opposition, résistance avec violence à l’exécution d’une décision constitue des faits de rébellion et outrage… »

Dans le deuxième volet de cette communication, il a évoqué des faits présumés de financement terroristes de deux étrangers d’origine libanaise sous l’alerte de l’ambassade des USA. La justice guinéenne se saisira de ce dossier, précise Charles Wright.

Il a terminé sa communication par les  menaces de mort  que le procureur spécial près de la CRIEF a reçues.

Le parquet a également annoncé la transmission des dossiers contre Paul moussa et Issa Bayo devant la CRIE et bien d’autres.

Bernard Koundouno

leave a reply