Coronavirus en Chine: deux villes désormais en quarantaine

Deux villes chinoises sont désormais coupées du monde et les fêtes de Nouvel An ont été annulées à Pékin. Après Wuhan, la ville de Huanggang a également été mise en quarantaine en raison des risques de contamination du coronavirus apparu en décembre dernier. A ce jour 17 personnes sont mortes et plus de 500 cas ont été recensés en Chine. D’autres cas ont été signalés dans plusieurs autres pays de la région et aux Etats-Unis.

En fin de journée ce jeudi, la ville de Pékin a annoncé sa décision d’annuler les festivités du Nouvel An lunaire en raison de l’épidémie de coronavirus.

Autre mesure de prévention de dissémination de l’épidémie, la ville de Huanggang a aussi été placée en quarantaine ce jeudi, rapporte notre envoyé spécial à Wuhan, Stéphane Lagarde. Dans cette mégalopole de plus de 7,5 millions d’habitants plusieurs cas de coronavirus ont été signalés. La circulation des trains depuis Huanggang a été interrompue ont fait savoir les autorités et plusieurs postes de péages autoroutiers ont été fermés.

A Wuhan, à 70 km à l’ouest, la première ville à avoir été placée en semi-quarantaine, l’angoisse monte du côté des populations. « Bien sûr que j’ai peur. Vous avez de la fièvre et après vous ne pouvez plus respirer !, nous expliquait ce jeudi matin un jeune homme.

De la fièvre, des problèmes respiratoires, comme tous les Wuhanais, cet étudiant connait par cœur les symptômes de cette mystérieuse maladie des poumons apparue voici un mois dans son quartier de Hankou, et désormais associée à un autre virus : celui de la peur qui depuis quelques jours ronge les cœurs et mine les esprits.

Transports publics fermés

Les transports publics – bus, métros – sont suspendus dans la capitale de la province du Hebei. Des observateurs signalent cependant que certains points de passage autoroutiers restent ouverts et que tous les vols n’ont pas été annulés. Or c’est la période des grands départs pour les vacances chinoises de la fête du printemps. Les vols internationaux vers l’Europe, le sud-est asiatique attendaient des dizaines de milliers de touristes. Beaucoup n’ont pas pu décoller. Les festivités du Nouvel An ont été annulées. La mairie a aussi imposé le port du masque respiratoire dans les lieux publics et les masques sont devenus une denrée rare. Certains hopitaux de la ville semblent débordés.

Les cafés, les hôtels, les boutiques de Wuhan située à la confluence de la rivière Han et du fleuve Yangstzé sont vides. Les habitants de Wuhan, confinés dans la ville, se précipitent pour faire le plein, nous raconte encore un ressortissant français. « Ça va un peu se bousculer… Les aliments sont en train de flamber. Les marchands vont vendre plus cher. Donc tout le monde va se dépêcher d’aller acheter des choses. »

Entouré par des barrières rouges et surveillé en permanence, le marché aux fruits de mer de Hankou est totalement isolé depuis l’apparition de l’épidémie. Et depuis cette semaine les autres marchés agricoles de Wuhan ont été fermés. Et c’est désormais toute la mégalopole de Wuhan et ses 11 millions d’habitants qui se retrouvent confinés.

rfi.fr

Casinomaxi - kingbetting - lidyabetting.com - Marsbahis slot -

dinamovip

Casinomaxi - kingbetting - lidyabetting.com - Marsbahis slot -

dinamovip