Conakry : des affrontements enregistrés sur l’axe au lendemain de l’arrestation des leaders du FNDC

Depuis le 5 septembre 2021, c’est la première manifestation de rue de grande envergure qui a paralysé l’axe Hamdallaye-Kagbellen. Des endroits comme Koloma-marché et Hamdallaye prince étaient particulièrement chauds ce mercredi 6 juillet 2022. Des jeunes qui exigent la libération des leaders du FNDC ont affronté les forces de l’ordre toute la matinée de ce mercredi.

Nous commençons le constat à la T6, direction Hamdallaye. À Wanindara carrefour marché, un endroit très chaud ces dernières années. La tension est visible. Les forces de l’ordre veillent au grain. À Cosa, des véhicules font demi-tour, d’autres prennent le sens inverse. Seuls des motards téméraires continuent la navette. Nous les suivons. À Bomboly, nous sommes accueillis par le gaz lacrymogène. Sur la chaussée, des traces de violences sont visibles. Des poubelles renversées, des pneus brûlés. Sous la passerelle du marché Koloma, c’est un blocus total. Aucune trace des forces de l’ordre. Les jeunes règnent en maître absolu sur les lieux. Ils exigent la libération de tous les leaders du FNDC.

Impossible de franchir cette zone. Nous contournons l’obstacle pour poursuivre notre constat. À Bambéto, la paralysie de la circulation est palpable. Notre arrivée coïncide avec celle d’une citerne, escortée pour éviter tout dérapage. Mais le calme précaire qui règne sur les lieux vole en éclat. La T3 qui était épargnée jusque- là, est paralysée. Les forces de l’ordre interviennent. Après un bref échange de projectiles, l’ordre est rétabli. Ibrahima Aminata Diallo, jeune leader de l’axe dit comprendre la colère des manifestants. « Ce qui s’est passé hier au siège du FNDC a choqué tout le monde. C’est pourquoi les gens sont sortis pour exprimer leur colère, leur indignation ».

En face de la mosquée Turque, des jeunes très déterminés tiennent tête à l’unité d’intervention. Ibrahima tente de les calmer, en vain. Une pluie de cailloux s’abat. Dépassée, elle bat en retraite. Les jeunes reprennent la rue. Du rond-point de BAMBETO, on aperçoit une fumée vers Hamdallaye prince. Des jeunes avaient pris le contrôle de cette partie selon nos informations.

A Sonfonia ( T7), la journée a été marquée par des affrontements entre des jeunes manifestants et les forces de l’ordre. Là, il y a eu plusieurs arrestations dans les rangs des manifestants.

Mamadou Kaly Sow/ Bhoye Bah

leave a reply