Conakry : ce que l’on sait sur l’arrestation d’Ismaël Condé, nouveau militant de l’UFDG

Ismaël Condé, vice-maire de Matam, l’une des cinq communes de Conakry, a été mis aux arrêts dans la soirée de ce vendredi 10 juillet 2020 par la police. Il a été conduit au commissariat central de Matoto.
C’est un citoyen qui a porté plainte contre l’élu local de Matam pour « abus de confiance». Il été longuement entendu dans les locaux du commissariat central de Matoto en présence de l’un de ses avocats a expliqué l’un de ses proches au téléphone d’espacefmguinee.info. A l’issue de l’interrogatoire, le nouveau militant de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée a été placé en garde à vue où il va passer la nuit selon nos informations.

Déjà, l’Union des Forces Démocratiques de Guinée pense que le pouvoir en place au sein duquel il militait avant d’être exclu pour ses prises de positions notamment en ce qui concerne le troisième mandat, veut le sanctionner. C’est l’avis du président du parti. «Ismael Condé a été arrêté et déféré cet après-midi à la prison centrale de Conakry. Cette interpellation du Vice-Maire de Matam n’est que la sanction de son adhésion à l’UFDG et une illustration de plus de l’instrumentalisation éhontée de notre justice par Alpha Condé. Mobilisons-nous pour son départ et nous obtiendrons la libération des prisonniers politiques», a posté Cellou Dalein Diallo.

Tôt ce matin, Ismaël Condé avait annoncé que des policiers avaient encerclé son domicile et, ce soir donc il a été finalement mis aux arrêts.

Bhoye Bah

leave a reply