Affaire viande de dinde: le doute n’est pas totalement levé ( Union des consommateurs)

Le gouvernement guinéen a donné son quitus pour la vente et la consommation de la viande de dinde après quelques moments d’interdiction suite à une alerte donnée par l’union européenne. De quoi rassurer les consommateurs ? Pas totalement selon le président de l’Union pour la défense des consommateurs de Guinée. « Nous disons non, parce que nous ne savons pas exactement quelle est la situation réelle de la viande de dinde importée à partir de la Pologne et nous demandons surtout au Président et tout le gouvernement entier de tout mettre en œuvre pour analyser, c’est-à-dire faire non seulement le point de la situation sur la quantité de viande importée en Pologne pour comprendre quelle est la qualité, quels sont les gens qui l’ont importée et analyser un échantillon de cette viande par au moins cinq laboratoires. Impliquer le ministère de l’élevage qui est habileté, parce que tous les problèmes d’origine animale c’est ce ministère qui doit le faire », explique M’bany sidibé, président de l’Union pour la défense des consommateurs de Guinée.

Le Président de cette structure veut en savoir plus à commencer par les statistiques sur la consommation par préfecture. « Nous sommes en train de remonter nos informations en fonction des autres réalités aussi. Il faut savoir que chacun de nous a ses entrées, nous aussi nous allons écrire officiellement en tant qu’organisation légitime et légale à l’Union Européenne pour qu’on nous retrace aussi la situation si l’Etat a essayé de faire la rétraction. Parce qu’aujourd’hui ce sont des millions de guinéens qui se retrouvent dans la consommation, parce que tant qu’on ne fait pas l’état des lieux, nous ne sommes pas prêts à laisser le problème », ajoute le président de l’Union pour la défense des Consommateurs de Guinée.

L’union pour la défense des consommateurs de Guinée entend voir clair avant de dire aux citoyens de consommer cette viande. « D’abord nous demandons à ce qu’on retrace la situation, après cela on peut savoir les personnes qui ont consommé ou dans quelles préfectures on a envoyé beaucoup cette viande. Maintenant les maladies qu’on a dit que la bactérie cause on peut voir à travers cela pour repérer ces maladies, parce qu’on nous parle de la fièvre typhoïde, est ce que dans ces préfectures là les hôpitaux ont connu assez des personnes atteintes de la fièvre typhoïde. Mais a vue d’œil comme ça on ne connait même pas la quantité de viandes parce que c’est le ministère du commerce qui devait nous dire ça ».

Pendant ce temps après analyse, le gouvernement a levé l’interdiction de l’importation et la consommation de la viande de dinde. Il reste donc à savoir entre le gouvernement et l’union des consommateurs, qui les citoyens vont suivre.

Fodé Ibrahima Bangoura

leave a reply

Casinomaxi - kingbetting - lidyabetting.com - Marsbahis slot -

dinamovip

Casinomaxi - kingbetting - lidyabetting.com - Marsbahis slot -

dinamovip