SHOW BIZ : Le vrai Michael Jackson

 

Le jeudi 25 juin 2009, l’incroyable et terrible nouvelle du décès de Michael Jackson, la star de la pop musique avait fait le tour du monde.  L’annonce de cette mort avait provoqué partout dans le monde les mêmes réactions que la disparition d’Elvis ou de John Lennon : tristesse, stupeur, incompréhension, incrédulité. Comme si une star ne pouvait pas mourir. A l’occasion du onzième anniversaire de la disparition de cette figure emblématique du show biz mondial, nous livrons ci-après une facette peu connue de l’illustre défunt.

Michael Jackson n’avait que cinquante ans. C’est peu, et c’est beaucoup pour quelqu’un qui, dès l’âge de huit ans, a dû apprendre à évoluer dans la jungle carcérale du show business planétaire. Se résoudre à ne point vivre la vie de tout le monde, à n’exister que claquemuré entre murailles luxueuses et gardes du corps salariés, à ne paraître en public que dans un contexte théâtral ou excentrique. Pas une vraie vie, que la vie de star, même si c’est celle dont rêvent tant de jeunes candidats à la gloire, encouragés par une société médiatique où les « people » ont remplacé les divinités d’antan.

Né le 29 août 1958 à Gary (Indiana), Michael est un auteur-compositeur-interprète, danseur chorégraphe et homme d’affaires. Septième d’une famille de neuf enfants, il a commencé sa carrière professionnelle à l’âge de onze ans au sein des Jackson Five puis a débuté sa carrière solo en 1971 tout en restant membre du groupe. Surnommé par la suite « Le Roi de la pop », il a sorti cinq albums studio figurant parmi  les plus vendus au monde : Off the Wall (1979), Thriller (1982), Bad (1987), Dangerous (1991) et HIStory (1995).

Au début des années 1980, Michael Jackson est devenu une figure majeure de la musique pop et est l’une des plus célèbres du XX è siècle. Les courts-métrages comme Beat It, Billie Jean ou Thriller ont donné un nouvel élan aux vidéo-clips musicaux.

Au cours de sa carrière, Michael Jackson a battu de nombreux records de l’industrie du disque. Le nombre total de ses ventes est estimé à 750 millions, ce qui le classe plus gros vendeur d’albums de tous les temps (pour un artiste solo). Thriller, dont les estimations des ventes varient entre 65 et 108 millions, est quant à lui l’album le plus vendu de l’histoire de la musique. Il a remporté plus de prix que n’importe quel artiste et été nommé Artiste du Millénaire aux World Music Awards en 2000.

Michael Jackson a récolté et donné plus de 400 millions de dollars pour des œuvres caritatives notamment grâce à sa tournée Dangerous World Tour mais son image publique a été considérablement ternie à cause de certains aspects de sa vie privée, notamment son changement d’apparence physique, son mode de vie excentrique et deux accusations d’abus sur mineurs pour lesquelles il a été respectivement relaxé et acquitté.

Toute sa vie durant, Michael Jackson s’est donné corps et âme à la musique. Quelques jours avant sa soudaine et tragique disparition, il a préparé sans relâche la série de concerts qui devait signer son retour sur scène. Quatre mois après sa mort, la sortie de son dernier album « this is it » est un succès mondial. Et pour cause, le film testament réalisé à partir de ces 3 derniers mois de répétition génère 101 millions de dollars de recettes record. Il a été projeté dans 99 pays.

Au-delà de ces chiffres astronomiques relatifs à ces albums produits et les recettes encaissés, un journaliste d’investigation canadien publie un livre d’enquête qui lève le voile sur le vrai Michael Jackson. Cet ouvrage intitulé « Michael Jackson, les dernières années », publié trois semaines après la disparition de la star avait prédit sa mort.

Depuis 2005, Ian Halperin, intrigué par l’acquittement de l’artiste dans l’affaire de pédophilie, avait décidé de mener une enquête. Au terme de ses recherches, il s’est rendu compte de son innocence. Les deux accusations qui ont été portées contre Michael Jackson étaient montées de toutes pièces pour lui soutirer de l’argent et lui nuire. Se faisant passer pour un coiffeur réputé, le journaliste canadien a pu approcher Michael Jackson avec qui il s’est entretenu à plusieurs reprises. Ce confrère est formel et catégorique : n’en déplaise à ses millions de fans, Michael Jackson était bel et bien homosexuel. A ce propos, il déclarait’’ …Aujourd’hui encore, je reste convaincu qu’il (ndlr Michael Jackson) a tenté de me séduire. Lors de mon enquête, j’ai retrouvé plusieurs témoins qui évoquent l’homosexualité de Michael. Dans mon livre, j’ai même interviewé deux personnes qui disent avoir été ses amants. Un serveur à Hollywood et un jeune acteur qui m’a montré des photos où on le voit en compagnie de la star. Un proche de Michael m’a raconté aussi que, lorsque le chanteur était à Las Végas, il retrouvait, dans l’un des motels les plus minables de la ville, un ouvrier en bâtiment dont il était tombé amoureux. Pour passer incognito, il s’était déguisé en femme, comme souvent…’’

Dans ce livre témoin, la maladie de Michael Jackson est évoquée avec force détails. Pour cette raison, le journaliste affirme avoir prédit en janvier 2009, qu’il allait mourir dans les six mois faute d’une greffe. La star souffrait de ce qu’on appelle le déficit en alpha I- Antitrypsine. Une maladie génétique qui attaque le foie et surtout les poumons.

Contrairement à ses détracteurs, Michael Jackson était endetté mais pas ruiné. Depuis sa mort, ses avoirs dans le domaine musical génèrent entre 50 et 75 millions de dollars. L’artiste avait tout prévu pour que ses enfants soient à l’abri du besoin en cas de faillite. Il a laissé en réserve un catalogue de 200  chansons inédites évaluées à 1001 millions de dollars qu’il avait prévu de  léguer à ses trois enfants.

Selon ce journaliste canadien, Michael Jackson était un artiste complet. C’était un érudit, notamment en histoire d’art.

  Thierno Saïdou Diakité

 

leave a reply