NZÉRÉKORÉ: les enseignants dénoncent les intimidations

Des enseignants de Nzérékoré ont pris d’assaut ce lundi 05 novembre 2018, la cour de la direction préfectorale de l’éducation pour dénoncer ce qu’ils qualifient d’intimidation et réitérer leur soutien à Aboubacar Soumah, secrétaire général du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG).

Ce lundi 05 octobre 2018, alors que la grève du SLECG est rentrée dans la sixième semaines, des enseignants de Nzérékoré à se sont mobilisés dans l’enceinte de la DPE. Très tôt le matin, ces grévistes se sont donnés rendez-vous au quartier Gonia pour leur Assemblée hebdomadaire avant de rallier la direction de l’éducation avec des slogans comme « A bas les intimidations », « A bas la peur »… Ils seront reçus quelques minutes plus tard par Moussagbè Diakité, directeur préfectoral de l’éducation. Après près de deux heures d’entretien, le secrétaire général de l’union préfectorale du SLECG Fayala Doumbouya, a à sa sortie, annoncé que la grève continue.

« La grève continue et nous restons solidaires au camarade Aboubacar Soumah. Tant qu’il n’annonce pas la suspension de la grève nous n’irons pas en classe. Donc restons sereins, unis et mobilisés pour la réclamation de notre droit », a-t-il lancé.

Rencontré par des journalistes, le DPE a dit qu’il n’est pas en mesure de communiquer autour de ce qui a filtré sur la rencontre.

Il faut rappeler que la semaine dernière, ces enseignants avaient manifesté devant le bloc administratif de la préfecture pour non seulement réclamer leurs salaires mais aussi dénoncer les intimidations.

Radio Espace Forêt


Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

No announcement available or all announcement expired.
%d blogueurs aiment cette page :