Fichier électoral: après l’opposition, Balai Citoyen hausse le ton (Déclaration)

La Cellule Balai Citoyen exhorte la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) de prendre en compte les recommandations du groupe d’experts concernant la révision du fichier électoral.

Une réunion entre les parties prenantes au dialogue politique a eu lieu le vendredi 19 avril dernier concernant la révision du fichier électoral. Cette rencontre faisait suite à la publication du rapport d’audit du fichier électoral réalisé en août 2018 par un pool d’experts de l’Union européenne, de l’OIF et du PNUD. L’audit a permis de mettre le doigt sur une série d’anomalies et pas moins de 77 recommandations ont été émises afin d’y remédier.

La qualité de ce travail d’audit est à souligner. La révision du fichier électoral est une étape cruciale afin d’assurer des élections crédibles. Les enseignements de ce rapport doivent absolument être exploités. A cet effet, la Cellule Balai Citoyen se permet de rappeler aux autorités compétentes de ne pas en rester là. Il est à présent de leur devoir de prendre toutes les dispositions pour que ces recommandations soient effectivement prises en compte, cela y va de la crédibilité de l’institution électorale, du processus électoral et de la confiance entre les acteurs politiques. Inutile de rappeler que la non application des recommandations issues de l’audit du fichier électoral peut être à la base de nouvelles crises sociales et politiques, chose qui n’est pas actuellement un vœu du vaillant peuple de Guinée.

Dans la continuité, nous exigeons que tout soit fait pour que les élections législatives puissent se tenir avant la fin de l’année 2019. Nous rappelons que ces élections devaient initialement se tenir en septembre 2018. Il est temps !

La Cellule Balai Citoyen tient à préciser qu’elle ne s’associera à aucune démarche tendant ignorer les recommandations et à décrédibiliser d’avantages le fichier électoral Guinéen. Nous mettons en garde la CENI contre toutes les conséquences qui découleront de la violation de l’intégralité de ces recommandations reconnues pertinentes par les différentes catégories d’acteurs (politiques et sociales).

Enfin, nous exigeons que 2020 corresponde à l’année de l’élection de notre nouveau Président de la République en dehors de tout glissement de calendrier. Dans le cas contraire, il nous deviendrait impossible de reconnaître la légitimité et l’autorité du Chef de l’État.

Les fondamentaux démocratiques de notre nation sont régulièrement bafoués. La Cellule Balai Citoyen promet de continuer à informer et mobiliser la population afin de combattre tout type de mal gouvernance pour que la Loi et les intérêts du peuple prévalent.

​​​​​​​​Conakry, le 29 avril 2019
​​​​​​​​Secrétariat Administratif
​​​​​​​​​Salia Camara

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*