Aziz Diop: « les syndicalistes ont voulu défier l’autorité locale  »

Douze (12) enseignants dont quatre (04) femmes, ont été arrêtés à Kankan, ce mercredi, pour avoir manifesté sans autorisation, a-t-on appris auprès du préfet de Kankan, Aziz Diop.

« Ce sont des citoyens qui n’ont pas respecté la loi, pour marcher. Il faut informer les autorités. Ils ont voulu défier l’autorité locale, et on a procédé à des arrestations. Au moment où je vous parle, le signataire du communiqué est présenté au procureur », a affirmé Aziz Diop.

Plus loin, le préfet de Kankan, a indiqué que ce sont au total douze (12) enseignants dont quatre (04) femmes.

Évoquant le cas des enseignants mis aux arrêts, il menace : « Personne n’est au-dessus de la loi, qu’ils montent où qu’ils descendent ».

Pour l’heure, le syndicaliste Ibrahima Kalil Condé, signataire du communiqué appelant à ladite manifestation, est en audition. Il sera traduit devant une juridiction, a fait savoir le préfet Aziz Diop.

A noter que plusieurs élèves, avaient également été arrêtés à l’occasion de cette manifestation des enseignants du SLECG à Kankan.

Aux dernières nouvelles, seul le syndicaliste IKC, secrétaire général préfectoral du SLECG de Kankan, est aux arrêts, tous les autres ayant été, entre temps, relâchés, nous a confirmé le préfet Diop.

Mosaiqueguinee.com


Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

No announcement available or all announcement expired.
%d blogueurs aiment cette page :